Primaire

 L'être en projet - DE LA 1RE À LA 6E ANNÉE


Les petites et moyennes classes s'étendent de la 1re à la 6e année. L'enseignement principal est donné par le professeur titulaire et couvre les matières de base telles : calcul, écriture, lecture, étude de la langue maternelle, sciences de la nature, histoire, géographie, physique, chimie, etc.

L'enseignement des matières complémentaires est donné par des professeurs spécialisés et comprend les langues étrangères, le travail manuel, la peinture, la musique, l'eurythmie, l'éducation physique, le jardinage et le travail du bois.

Le rôle primordial de l'enseignant

Tout cet enseignement principal est donné par le professeur de classe au secondaire II qui suit ses enfants de la 1re à la 6e année afin d'assurer la continuité dans le développement individuel de chaque enfant.

À l'école Waldorf, le professeur titulaire suit idéalement son groupe d'élèves pendant les huit premières années de sa vie scolaire, menant sa classe chaque jour en leçon principale. Cette continuité permet une compréhension profonde des forces et défis de chaque élève et nourrit le développement d'une riche dynamique sociale dans la classe. Le professeur de classe peut ainsi amener une cohésion dans le programme, intégrer les différents apprentissages au cours des années et renouveler constamment son intérêt.

De l'image aux concepts

1re, 2e et 3e années
Dans les premières années, l'enseignement est essentiellement oral et accorde une part primordiale au mouvement, aux images et à l'expression artistique. C'est la façon la plus vivante de toucher l'enfant dans la totalité de son être (tête, coeur et membres).

L'introduction à l'écriture, à la lecture et au calcul se fait de façon vivante et imagée au moyen d'objets et d'images tirés de contes, légendes, fables et histoires d'animaux. L'enfant fait d'abord les choses avant de les aborder par l'abstraction. Il vit des expériences profondes par le geste et le sentiment.


4e année
En 4e année, l'enfant fait l'expérience intérieure de sa séparation d'avec le monde. La mythologie nordique, avec ses images grandioses et dramatiques, lui donne à ce moment un reflet juste de son expérience intérieure. Il est prêt à étudier les fractions en arithmétique, observer de façon vivante le monde qui l'entoure, l'homme et les animaux. Le curriculum cultive l'imagination de l'enfant et, par le biais de l'art, différentes matières sont abordées: l'aquarelle, le dessin, le modelage, le chant, la musique, les travaux manuels, l'éducation physique, le mouvement et l'eurythmie.

5e et 6e années
Puis, en 5e année, l'histoire des grandes civilisations sera déployée au cours de l'année - l'ancienne Inde, la Perse, la Mésopotamie, l'Égypte et la Grèce. Dans cette dernière, il rencontrera l'équilibre esthétique qu'il atteint lui-même dans son développement physique. Il passe aussi à l'observation des plantes et de leur contexte géographique. Par l'étude grammaticale, on éveillera peu à peu la conscience de ses relations avec le mode.

Le passage à la 6e année lui apporte en Histoire la rencontre de la civilisation romaine avec ses lois et son art du débat. Durant l'année, le cheminement historique évoluera en passant par les grandes invasions jusqu'à la réalité du Moyen-âge. Ce sera également l'année d'introduction aux sciences. La physique est abordée par l'observation du phénomène: acoustique, optique, chaleur, électricité... La rencontre avec la nature se poursuit avec la minéralogie en relation avec la géographie. Les différentes matières au programme progressent ainsi toujours en relation avec le développement de l'enfant et la vie qui l'entoure. 

Demande d'information

Avez-vous des questions?         
Envoyez-nous un mot, nous serions contents de vous répondre!

Alexa a quitté l'école publique en 3e année, où nos soirs comprenaient des séances de devoirs pénibles de 1 ou 2 heures et nous étions habituellement toutes les deux en colère. J'étais tellement rassurée quand j'ai vu un changement positif en elle. Après quelques mois à l'ERSM, elle chantait et elle récitait des poèmes à la maison. Pour la première fois, elle aimait son expérience scolaire. Lorsque je lui ai demandé quelle était la différence, elle a souri et dit : "Maman, je suppose que cette école à ouvert mon cœur."

Mère d'Alexa / Parent

Mère d'Alexa

A l'ERSM mon enfant apprend à être autonome: la construction d'une maison pour "se protéger", tricoter pour "elle-même des vêtements", la fabrication du pain ou de la compote de pommes pour "se nourrir", non seulement lui donne l'impression d'être autosuffisant, mais ce faisant, avec les autres enfants, elle apprend la valeur de sa contribution au sein d'un groupe. Elle construit une place pour elle-même au sein de sa propre communauté.

Mère de Lili / Parent

Mère de Lili