À Propos ERSM

Cultiver un monde 

la nature en ville 

L'école Rudolf Steiner de Montréal (ERSM) est une école indépendante (privée) située sur l'île de Montréal dans l'arrondissement de Notre-Dame-de-Grâce. Depuis 2007, elle est propriétaire de l'ancienne bibliothèque Fraser-Hickson, qui porte le statut d'édifice désigné (immeuble de valeur patrimoniale exceptionnelle). L'édifice se trouve dans un secteur entouré de parcs publics incluant une patinoire réfrigérée « Bleu, Blanc, Bouge », située de l'autre côté de la rue. Ce bel édifice dont les caractéristiques se manifestent par l'importance accordée à la pierre et la lumière, se transforme graduellement pour servir les besoins d'un jardin d'enfants (garderie privée) et d'une école, accueillant des enfants du niveau primaire et du premier cycle secondaire.

L'École bénéficie d'un terrain sur lequel se trouvent trois espaces extérieurs qui servent de cour de récréation pour les plus jeunes. Deux, dont une cour cintrée par un muret, sont dédiées à la petite enfance. La troisième donnant sur la rue Somerled, consiste en un potager servant au cours de jardinage ainsi que des espaces de jeux, aménagés selon un concept naturel. Pour les élèves des classes moyennes (6e année, secondaire I et II), un parc situé à quelques minutes de l'école, sert d'espace pour les récréations. 

LA PREMIÈRE ÉCOLE WALDORF FRANCOPHONE AU QUÉBEC

Fondée en 1980, l'école fût la première école Waldorf francophone au Québec. Dès le début, grâce à la création d'une association, elle travaille à faire connaître la pédagogie par l'organisation de rencontres, de conférences et d'ateliers donnés par des conférenciers venus de divers pays. L'association se consacre d'abord en 1978, à la création d'un jardin d'enfants sous le nom de la « Maternelle l'eau vive » et deux ans plus tard ouvre ses portes en tant que l'École Rudolf Steiner de Montréal. 

Depuis l'acquisition de son site permanent, l'école a développé son programme de la petite enfance en ajoutant en guise d'introduction à la pédagogie Waldorf, des ateliers pour parents et enfants. Dans un deuxième temps, elle a ouvert un programme d'accueil pour les enfants de 3 ans qui se déroule sur trois ou cinq avant-midis. Elle offre toujours son programme multi-âge pour les 4, 5, et 6 ans, qui comprend cinq avant-midis. Les après-midis pour les deux programmes sont offerts selon les besoins des familles.

Quant au projet école, il comporte présentement le primaire et le 1re cycle secondaire. Dans le contexte de l'approche Waldorf, la préadolescence est soignée de façon particulière, à partir de la 6e année jusqu'au secondaire II, nous parlons de classes moyennes. Des changements au niveau de l'enseignement accompagnent les besoins des préadolescents à tous les niveaux : physique, social et intellectuel.

L'ERSM se consacre à la pédagogie Waldorf et pour ce faire, cherche à développer la capacité d'engagement, la créativité et la faculté de penser des élèves avec une approche pénétrée d'une pratique artistique qui s'échelonne de la petite enfance jusqu'à l'adolescence.

les grands thèmes : la nature, la communication, la transformation de la matière

La nature 

Le développement d'un lien avec la nature se pratique à tous les jours par l'entremise du jeu, de sorties à la ferme, du sport, de projets, de randonnées et du jardinage. Cette expérience très concrète développe un lien profond de respect pour l'environnement. Petit à petit, grâce à l'introduction des sciences dans les moyennes classes, les élèves découvrent aussi par l'observation des phénomènes, les lois qui régissent la nature.

La communication

La culture de la communication s'exerce à travers les contes, la mythologie, l'histoire, la poésie, la littérature; de l'écoute au partage, en passant par le rappel et la récitation. La musique commence par l'apprentissage de la flûte; elle se poursuit jusqu'au choix d'un instrument individuel et à l'intégration de l'orchestre. Le chant, qui est introduit en classe, culmine dans le travail de la chorale. Les jeux de scènes évoluent au cours des années, pour devenir pièces de théâtre et les premiers mouvements en eurythmie pourront fleurir en un solo pour la 8e année.

La transformation de la matière

La transformation de la matière et l'acquisition des habiletés s'exercent dans la classe et dans les ateliers. En classe, il y aura modelage, dessin, peinture et projets de cuisine. À l'atelier de travail manuel, les élèves entreprendront d'années en années, des projets de plus en plus complexes, toujours liés aux habiletés qui correspondent à leur développement; le tricot au début puis le crochet, la broderie, le point de croix jusqu'à la réalisation d'un vêtement. À partir des classes moyennes, le travail de bois sera introduit. Les premiers objets se feront à la râpe pour évoluer vers la gouge et éventuellement aux outils mécanisés.

Ces trois axes créent l'environnement qui permet aux élèves de découvrir les apprentissages avec émerveillement, de s'y engager avec enthousiasme et d'acquérir les savoirs nécessaires à leur avenir. 

un taux élevé de satisfaction

L'ERSM pratique cette pédagogie depuis maintenant trente-huit ans. Les études faites dans divers pays tels l'Allemagne, la Suisse, les pays scandinaves et les États-Unis quand au sort réservé aux élèves des écoles Waldorf, démontrent un taux élevé de satisfaction quant à leur cheminement académique et une implication sociale importante. Un document a été produit par d'anciens élèves sur des élèves de l'ERSM. Vous le trouverez ainsi que des témoignages dans l'onglet « Nos anciens ».

L'École Rudolf Steiner de Montréal intègre deux projets, celui d'une garderie privée francophone qui porte le nom du « Jardin des enfants 'ERSM » avec un permis du ministère de la Famille et des Aînés et une école privée dont l'enseignement se fait en français. Elle offre le primaire et le premier cycle secondaire avec un permis du ministère de l'Éducation, des Études supérieurs et de la Recherche.

 

Calendrier

Alexa a quitté l'école publique en 3e année, où nos soirs comprenaient des séances de devoirs pénibles de 1 ou 2 heures et nous étions habituellement toutes les deux en colère. J'étais tellement rassurée quand j'ai vu un changement positif en elle. Après quelques mois à l'ERSM, elle chantait et elle récitait des poèmes à la maison. Pour la première fois, elle aimait son expérience scolaire. Lorsque je lui ai demandé quelle était la différence, elle a souri et dit : "Maman, je suppose que cette école à ouvert mon cœur."

Mère d'Alexa / Parent

Mère d'Alexa

A l'ERSM mon enfant apprend à être autonome: la construction d'une maison pour "se protéger", tricoter pour "elle-même des vêtements", la fabrication du pain ou de la compote de pommes pour "se nourrir", non seulement lui donne l'impression d'être autosuffisant, mais ce faisant, avec les autres enfants, elle apprend la valeur de sa contribution au sein d'un groupe. Elle construit une place pour elle-même au sein de sa propre communauté.

Mère de Lili / Parent

Mère de Lili